[TEST] Lunettes DEMETZ FABLED

Lunettes FabledLa lunette de sport DEMETZ Fabled est une lunette multi-sport spécifique plein air. Conçue par la firme DEMETZ et récompensée en 2008 par un SILMO d’Or (trophée récompensant l’innovation, la créativité et l’inventivité), nous vous en disons un peu plus sur ces lunettes techniques.

Historique:

La marque DEMETZ a été créée en 1950 par M. Roger DEMETZ opticien lorsqu’il ouvre sa boutique dans le 12ème arrondissement de Paris.

Spécialiste de la plongée sous-marine (il fut d’ailleurs l’un des fondateur de la Fédération François de Nage avec Palmes), il s’est alors penché sur les problèmes de vision dans le milieu sub-aquatique.

Il sortira alors en 1953 le premier masque de plongée optique puis un second en 1955, avec une innovation, puisque celui-ci utilise la méthode de polymérisation (collage de verre sur verre).

La société ne cessera de se spécialiser dans l’optique sportive jusqu’en 1994 où le vélo verra apparaître les premières montures de marque DEMETZ.

Tout ceci sera récompensé par de nombreux Silmo d’Or et notamment pour le modèle multisport FABLED qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui.

Déballage

Nous parlons ici d’une paire de lunette avec dispositif de correction intégré. Elle a donc été acheté chez un opticien professionnel qui permet de choisir l’équipement adapté à votre morphologie et à votre vision.

Package DEMETZ

Lors de la livraison, les FABLED se présentent dans un coffret rigide assez imposant (on ne peut pas le mettre dans sa poche!!). Cet étui comporte:

  • La monture
  • Le kit optique à la vue (préalablement commandé chez l’opticien)
  • Une face en mousse
  • Un élastique serre-tête
  • 2 paires de verres (Polarisant Brun Irisé Catégorie 3 / Orange photochromiques Catégorie 1 à 3)
  • Une pochette souple, pour ranger la monture (et la mettre dans sa poche)
  • Un chiffon de nettoyage
  • Un « nez » ou pont de rechange

En ce qui nous concerne, nous avons opté pour l’option « verre blanc » (non teinté) pour les sorties hivernales afin de protéger les yeux des poussières, vent, pluie, etc…

L’étui rigide est de bonne facture et l’intérieur en mousse permet une très bonne protection des éléments lors du transport dans un sac de sport, par exemple.

Utilisation

Après plusieurs mois d’utilisation et ce avec une multitude de conditions météorologiques, nous sommes en mesure de faire un retour d’expérience assez complet.

Vue de Face

La mise en place du kit optique est extrêmement simple, il suffit juste d’écarter la monture du kit pour libérer les ergots de blocage… 3 secondes top chrono.

De même pour la mise en place des verres. On déclipse de la monture en mettant une légère pression dans l’intérieur du verre côté temporal (côté branche, pour faire plus simple) et le verre sort tout seul. Attention tout de même a effectuer ce genre de manoeuvre au-dessus d’une table, dans la mesure du possible.

Pour insérer les nouveaux verres, pareil. On place l’encoche côté nasal puis on effectue une légère pression côté temporal pour entendre le « clac » du verre qui vient de s’enclencher dans son logement. Ca y est, c’est terminé, on est prêt à prendre la route.

Vue de Côté

Côté légèreté, la Fabled n’est pas en reste. Elle ne se fait que très peu sentir (dire qu’on ne la sent pas du tout, n’est pas exact) et ne présente aucune gène sur des longues distances. Aucun réglage à prévoir, elle se place facilement sur le visage et ne bouge que très peu, ce qui est grandement appréciable.

L’aération est présente et bien étudiée. Aucune buée durant l’hiver ni l’été. Les verres étant hydrophobes, la pluie glisse sur eux.

Pour les porteur de lunette, la taille du kit est assez grande pour avoir un champ de vision large. Pour les porteurs de verres progressifs, il vous faudra tout de même parler avec votre opticien pour qu’il détermine si la hauteur de verre du kit est suffisante pour un confort optimal (n’hésitez pas à nous contacter par mail pour avoir plus d’infos à ce sujet).

Les paires de verres vendues avec les Demetz Fabled sont de bonne qualité. En polycarbonate qui a l’avantage de résister aux chocs. Mais attention aux rayures. Et oui, c’est physique… Le polycarbonate résiste effectivement aux chocs mais est très tendre donc nous vous conseillons de ne pas les ranger n’importe où ni de les poser sur les verres. Maintenant, il faut rendre à César ce qui est à César, il s’agit ici d’une propriété communes à tous les verres polycarbonnate.

Un conseil, rangez bien les verres dans l’étui rigide vendu, ils seront parfaitement protégés.

En ce qui concerne la face en mousse et l’élastique, je n’ai pas de retour d’expérience à faire pour la simple raison que je ne les ai pas utilisé. En effet, cette option permet de transformer vos Fabled en masque de ski. A préconiser donc pour les cyclos-skieurs…

L’entretien est simple. Nettoyage de la monture et des verres avec un produits acheté chez un opticien (bannissez à tout prix les lingettes nettoyantes de marque distributeur grande surface car elles ont l’horrible propriété d’être rêches et donc abrasives pour verres délicats verres.

Si vous préférez nettoyer au savon et à l’eau du robinet, pas de soucis. Séchez les avec un linge microfibre non abrasif pour les même raisons que celles citées plus haut.

Sur le vélo

Sur l'hommeComme nous l’avons vu, l’équipement est stable même sur route un peu chaotique ou avec un revêtement un peu granuleux. Le caoutchouc qui recouvre l’intérieur des branches permet un très bon maintient.

Lorsque vous aurez les mains en bas du cintre, pour chasser le groupe qui est devant vous, vous ne serez pas non plus obligé de vous faire mal au cou car les lunettes glissent, le maintien sur le nez étant également très bon.

Les deux paires de verre fournies remplissent très bien leur office. La teinte miroir en protection 3 (jour de soleil) est en plus polarisante. Explication… Le principe de la polarisation permet de supprimer touts les effets néfastes de la réverbération (quand vous roulez sur une route humide face au soleil, la route est éblouissante, la polarisation des verres supprime cet effet).

Elle est également assez lumineuse pour vous permettre d’y voir clair quand vous avez une portion de route en sous-bois, par exemple.

La paire de verre orange est photochromique. Cela signifie qu’elle se teinte seule quand le soleil devient de plus en plus important et reprend une teinte plus claire quand il y a moins de soleil. Pratique pour les débuts de sortie peu ensoleillés le matin et quand en milieu de matinée il fait beau. Son autre avantage réside dans le fait que la teinte de base est orange et donc augmente la luminosité.

Bien enveloppante, cette paire de lunette protège bien les yeux de toutes les poussières, gravillons, etc qui pourraient être projetés de la route.

Conclusion

La Fabled de Demetz est une paire de lunettes haut de gamme pour les coureurs avec correction. Transformable en masque de ski, elle est réellement polyvalente et simple d’utilisation.

Les options possibles peuvent compléter les lunettes (ajout d’une paire de verre totalement transparent pour les sorties hivernales sans soleil!).

Logo_approuvé

Précédent

Heureuse année à vous tous

Suivant

[TEST] Sur-chaussures FIZIK WINTER

16 Commentaires

  1. franco

    ouai ouai ouai !!!!!!!
    quoi dire ??la chose qui me gêne avec cette monture c’est le fait d’avoir les verres correcteur trop proche des yeux ,du coup pour les brevets où tu roule la nuit ,avec des températures fraîche tes verres se remplissent de buées ,et je suis obligé de les mettre sur le bout du nez ,du coup tu passe pratiquement la nuit sans lunette ,et tu arrives avec des yeux explosé ,pareil quand il fait trop chaud avec la sueur ,mais ça c’est valable pour toutes les lunettes je pense ,quand la sueur perle sur les carreaux ,,bref pour la nuit je préfère mettre mes lunettes de vue ,même si les carreaux ne sont pas galbés ,mais j’y vois mieux qu’en ayant un double foyer sur le nez quand même ,mais ça ce n’est que mon point de vue …
    @++++

    • FG

      Hello Franco. Merci pour ton commentaire, c’est génial d’avoir des avis différents, c’est ce qui fait avancer les discussions et les mentalités 😉
      Tous ce que tu dis est vrai et vérifié car j’ai déjà eu le soucis sur mes précédentes lunettes (Demetz aussi mais pas ce modèle).

      Pour ma part, je n’ai pas ces soucis dans la mesure où les lunettes posent vraiment bien sur l’arrête du nez et donc j’ai une bonne distance oeil/verres qui me permet d’avoir très peu de buée et peu de sueur sur les verres optiques (je dis « peu » car l’absence total de désagrément n’existe pas et ce n’est pas une véritable gène pour ma part).

      Pour ce qui est du roulage de nuit, je dois avouer n’avoir aucune expérience dans ce domaine donc je ne me permettrais pas d’émettre un avis dessus. En revanche, tes remarques à ce sujet me poussera à faire un test sur une sortie de nuit pour faire un édit 😉

      En tout cas merci de ta participation Franco 🙂 A+

  2. merci pour ces commentaires…
    Etonnant pour FRANCO concernant la distance verres / œil car cela est un de nos critère….
    Continuez à tester les produits…..
    Cela est top pour un fabricant d’avoir des avis… d’utilisateurs

    • FG

      Bonjour et merci pour votre venue sur notre blog. Il m’a semblé effectivement que ce soucis distance Oeil/Verre ne devait pas être normal au vu de la qualité des montures Demetz.
      Nous sommes très touchés que vous soyez venu commenter cet article et je continuerai, en tant que porteur de lunettes (et représentant dans l’optique), à m’équiper en Demetz, marque qui me satisfait pleinement.
      N’hésitez pas à revenir et à laisser vos impressions.
      Bien cordialement,

  3. Brossalain

    bonjour
    Je viens d’acheter ces lunettes (l’âge avançant) et elles se montent désormais avec des verres progressifs, donc plus de kit, ce qui au niveau esthétique permet de les utiliser non seulement à vélo mais aussi tous les jours.
    Merci pour le test, il m’a permis de choisir en toutes connaissances et surtout ne pas me poser de questions existentielles.
    j’ai hâte de les essayer sur route ou en VTT et enfin rouler tout en voyant les lignes du compteur/gps.
    a bientôt et continuez
    cyclistement

    • FG

      Bonjour Alain.
      Merci pour votre commentaire. D’après ce que j’ai compris, il est donc possible de monter des verres à la vue sans le kit optique? Il me semble dans ce cas qu’il faille que je fasse une mise à jour de l’article pour l’annoncer à nos lecteurs.
      Je suis heureux que notre test ait pu vous aider dans votre choix.
      N’hésitez pas à revenir pour donner vos impressions (ce qui pourra faire l’objet d’une autre mise à jour de l’article) 😉
      Très bon week-end à vous.

  4. Emmanuelle

    Bon je sais que vous ne courrez pas autant que moi mais avez vous pu tester la monture en course à pied parce que je suis déçue de ma paire demetz qui à vélo est bloquée par le casque mais en mode cap rebondit sur mon nez

    • FG

      Bonjour Emmanuelle. Alors pour être exact, oui je cours avec meme si, comme tu le dis, je cours moins que toi 🙂
      Je n’ai pas noté de désagrément car la monture Fabled est en réalité une monture multi-sport.
      Pas de rebond sur le nez en courant, ça reste bien en place 😉

      • Emmanuelle

        J’ai été mal conseillé, en plus je n’ai pas eu la possibilité d’essayer la paire avant de la commander . C’est un modèle plein air mais je crois qu’il n’est pas idéal pour la cap

        • FG

          C’est un sujet dont je peux te parler car je travaille dans l’optique… Il faut que tu demandes à ton opticien d’avoir la monture chez Demetz et tu vois avec lui si avec un chèque de caution, tu peux la prendre pour la tester quelques jours. Nous, c’est ce qu’on faisait quand j’étais en magasin. 😉 😀

          • Emmanuelle

            Bah voilà il fallait faire connaissance avant…

          • FG

            Hahahaha oui c’est pas faux LOOOL 😀
            Mais si tu as des questions, pas de soucis 😉

  5. Azrou

    Bonjour,
    J’ai pris cette paire car le concept me plaisait énormément. Je pratique le vtt et passe parfois de longues heures à regarder la mer à Marseille ou au Maroc :
    – verres photochromiques pour le vtt
    – verres polarisants pour regarder la mer
    – et très important pour moi qui pleure énormément dans les courants d’air froid, le kit mousse plus serre tête élastique.
    Mon retour d’expérience (je suis myope, astigmate et presbyte) :
    – avec tous mes défauts de vision et vu la taille du kit, il me faut un temps d’adaptation à chaque fois que je les porte où je me sens haut comme sur des échasses au départ. Mais je finis par m’y habituer.
    – avec le serre-tête, le kit mousse n’est efficace qu’en roulant. A l’arrêt, la buée n’est plus évacuée par la ventilation et c’est très gênant pour lire ses instruments. En outre, le kit optique devient tellement proche des paupières qu’il finit par être graissés par les cils.
    A l’usage, je ne porte plus le serre-tête plus kit mousse dans les descentes hivernales en vtt , je continue de pleurer et n’y vois pas grand chose 🙁
    Le plus gênant est la buée à l’arrêt et je ne vois guère qu’une résistance chauffante pour éliminer ce problème.
    Cordialement,
    Pierre

    • FG

      Bonjour Azrou,

      Bienvenue sur le blog et merci pour ton commentaire.

      En ce qui concerne le kit mousse et l’élastique tour de tête, je ne les ai jamais essayés donc impossible de confirmer tes sensations. En revanche, tes remarques sont très intéressantes et pertinentes.

      Pour la buée, je l’avais remarqué aussi mais uniquement l’hiver dans que je roule avec une cagoule ou une chèche autour du coup. Comme toi, à l’arrêt, cela embue fortement.

      Je sais que M. DEMETZ a déjà commenté ce post et je me ferais un plaisir de lui faire remonter tes remarques, peut-être que lui pourra trouver une solution. 🙂

  6. Pierre Louis

    Très difficile de changer les verres techniquement.
    Verres très très fragiles (rayures) et impossible de commander des rechanges.

    • FG

      Bonjour Pierre Louis.
      Merci de votre venue sur notre blog et pour votre contribution.
      C’est assez étrange car je change régulièrement les verres (visbilité et nettoyage) et je n’ai aucun soucis.
      Il faut tout d’abord introduire le verre du côté du nez puis par une légère pression côté tempe (donc branche) on vient encliqueter le verre.
      La flexibilité naturelle du polycarbonate permet cette manip.
      Pour la résistance il est vrai que le polycarbonate est sensible aux rayures.
      Mais là encore pour ma part, pas de soucis.
      Je sais que M. demetz était passé sur notre blog et j’essayerai de lui faire passer vos doléances. Peut-être pourra t-il vous aider?
      Bonne journée à vous

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén