06/09/2015 – La Randonnée des 5 Forêts

88,1km – 3:22:56 – 26,1 km/h moyenne – 768m D+

Rando des 5 ForêtsCela faisait quelques mois que l’idée de faire une cyclo-rando organisée par un club de la région me trottait dans la tête, et lorsque samedi matin, un de mes amis cyclo du club d’Eaubonne me parle de la Randonnée des 5 Forêts à Domont, ça fait tilt… J’ai des obligations familiales le dimanche après-midi mais avec un départ à 08h00, c’est jouable. Et largement, même.

Je pars donc de chez moi à 07h30 pour rejoindre gentiment le gymnase de Domont pour procéder à mon inscription.
Il y a du monde d’inscrit sur le parcours de 87km empruntant les routes qui traversent les 5 forêts avoisinantes: Montmorency, L’Isle-Adam, Carnelle, Chantilly et Ermenonville, d’où le nom de la cyclo. CQFD.

Un coup d’oeil sur la montre. 08h00! Plus le temps d’attendre, je m’élance sur la boucle qui me fait emprunter à peu de choses près le tracé de dimanche dernier mais en sens inverse.

Je prends la direction de Bouffémont en utilisant ma technique d’échauffement. Je mouline tranquillement pour faire monter les muscles en température car ce matin, il fait 10°C… Ca change de cet été, on s’aperçoit que l’on va pas tarder entrer dans l’automne. Bref…

Je double un groupe de cyclos juste avant le croisement de la D909 puis je file dans le centre de Bouffémont où j’attaque la montée de la mairie et ses 8%. Comme je l’ai grimpée vendredi soir, on peut dire que c’est une révision. Une fois en haut, je suis à l’arrière d’un gros peloton composé d’une bonne quarantaine de coureurs. Je reste à l’arrière car ils occupent toute la partie droite de la route et doubler dans l’enchaînement des « montées-descentes » ne serait pas sécuritaire. Comme je sais que plus loin, il faudra emprunter une étroite piste cyclable, et que j’aimerai mieux éviter la chute, je double ce gros paquet lors de la dernière descente avant d’arriver à Chauvry.
Les jambes sont bonnes, je sens que je suis chaud et même si je sais que la randonnée n’est pas chronométrée, je me suis fixé l’objectif de rouler plus vite qu’à l’accoutumée… Une moyenne de 26km/h sera parfaite pour moi.

Je coupe la D3 en sécurité car il s’agit d’un axe majeur où les voitures roulent d’ordinaire très rapidement. Je fais la route seul pendant un moment avec quelques cyclos en point de mire avant de tourner à droite sur la D9 lorsque je suis repris par deux autres cyclistes, qui, eux, ne feront que se protéger du vent sans prendre aucun relais.

2015_09_06 Rando 5 Forets-15

C’est à ce moment que nous nous engageons tous les trois en file indienne sur l’étroite piste cyclable de L’Isle-Adam. Je roule toujours devant lorsque j’entends un gros « clac » avec une secousse de la roue arrière: je viens de prendre une grosse pierre. Je croise les doigts pour ne pas crever. Je me fais doubler par mes deux « collègues » (qui ne me diront pas bonjour, de surcroît) et je m’arrête à la sortie de la forêt (sur la D64) pour vérifier ma roue. Ouf! pas de crevaison, pas de choc à la jante. C’est costaud le Mavic Aksium mine de rien!!

Je repars en prenant la descente sur Presles, je coupe la D301 pour enchaîner sur la seconde partie de la descente où j’aperçois d’autres cyclos. Je les rejoins aisément puis me cale dans le groupe.

Arrivé à Nointel, je papote un peu avec un cycliste de US Cergy. Très sympa, on cause de matos (il roule sur un EXS mais n’en est pas content). Nous roulons tout les deux à une allure modeste jusqu’à Beaumont-sur-Oise et la première grosse difficulté du jour: la montée de Saint-Martin du Tertre.

Nous commençons à grimper tous les deux quand un gros groupe de Frépillon nous double dans l’amorce de la montée. A savoir que la pente moyenne de cette côte est de 5% et que le maximum est de 11%. Elle s’attaque directement dans le dur.

Je lâche mon compagnon de la matinée pour grimper à mon rythme quand, tout à coup, je vois un cyclo de l’UVT. Mais oui, c’est Gérard, notre ami bloggeur. Je me mets à sa hauteur et nous ne nous quitterons plus jusqu’au ravito de Saint-Martin-du-Tertre. En gros nous avons fait quasiment toute la montée de Saint-Martin ensemble. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a un sacré coup de pédale le Gégé. En souplesse, il se hisse en haut assez facilement.
Nous continuons à papoter. Un petit bout de pain d’épice, un carré de chocolat et quelques photos plus tard, nous nous séparons après qu’il m’ait vanté les mérites de la descente suivante. Je pense qu’on se retrouvera sur une autre rando. En tout cas, je l’espère vivement.

Je file donc sur une route que je ne connais pas accompagné de trois autres cyclos, que je lâcherais dans la descente. Revêtement impeccable, pas une aspérité quand… il faut ralentir à cause des ralentisseurs (lapalissade!!) couché en travers de la route.

J’arrive bien vite en bas dans Viarmes. Je retiens donc cette route qui est une belle alternative toute aussi difficile de la Côte de Viarmes. Je profites d’être seul pour prendre quelques photos de l’Eglise de Viarmes. Puis je repars, seul… Et je le serais un moment!

Je quitte Viarmes avec un début de vent de face, pour le moment, pas trop fort. J’enroule mon braquet avec une belle fréquence et les jambes suivent bien. Peut-être ai-je mis mes chaussettes en titane ce dimanche? Le fait est que je passe devant l’Abbaye de Royaumont pour ensuite tourner à droite sur la D118 pour piquer droit dans le Lys de Chantilly.

Je vois au loin deux cyclos croisés au ravito de Saint-Martin mais quand je les rejoins, je ne comprends pas, ils prennent une autre routes. Se sont-ils trompés? Ou ont-ils profité du ravitaillement alors qu’ils n’étaient pas inscrits? Cette deuxième hypothèse est vite écartée car il faut pointer sa carte aux ravitaillements. Mystère…

Je continue mon chemin jusqu’à Lamorlaye puis récupère la route de Coye-la-Forêt (D118 toujours). Le revêtement est excellent donc je me positionne en bas du cintre et je réfléchi « rond ». Pour mon pédalage! Et ça avance bien pour attaquer la côte qui mène à la gare de Coye.

2015_09_06 Rando 5 Forets-37

Dédicace au binôme

Encore une fois, celle-ci passe plus facilement que d’habitude et à peine arrivé au sommet je repasse sur la plaque pour atteindre une honorable vitesse de 36-37km/h en doublant un groupe arrêté pour cause de pause technique. Cette vitesse, je ne la quitterai pas jusqu’à Orry-La-Ville où à nouveau je découvre de petites routes sympathiques.

 

Notamment celle pour aller à Mongression puis Pontarmé. A ce sujet, à Mongressin il y a une magnifique auberge qui me tente toujours. Bon François, il faut se noter de faire notre prochaine AG par là-bas…

Pontarmé puis Thiers-sur-Thève. Pas de grandes difficultés et je récupère deux cyclos avec qui j’ai roulé en début de matinée mais les retrouvailles ne seront que de courte durée car le temps de la pause technique arrive également pour moi à quelques kilomètres du second ravitaillement, à Mortefontaine.

2015_09_06 Rando 5 Forets-58

Ravito N°2

Là-encore, belle organisation et bel accueil chaleureux. J’ai même le droit à : « Tiens, un LOOK. C’est rare par ici, les gens tournent plutôt sur des américains. » Ca me fait rigoler car effectivement, je n’ai pas croisé beaucoup de Look.
Enfin… Un p’tit coup de tampon sur la carte, un coup de grenadine, des fruits secs et une pâte de fruit avant d’attaquer les 32 derniers kilomètres qui, je l’espère, seront aussi bons que les 50 premiers.

Je repars juste avant l’arrivée d’un gros peloton en prenant la route qui nous mène à Plailly où nous aurons le droit la belle montée de Plailly.

Elle passe elle aussi plutôt bien et mis à part mon petit loupé de chemin, dans l’ensemble, c’est bien fléché. J’ai juste oublié de tourner à gauche à St Witz pour partir vers Vémars.

Une fois sur la D9, je suis à nouveau seul depuis la sortie du ravitaillement sauf que là, c’est vent pleine face et j’aurai adoré avoir un coéquipier pour tourner en relais car je vais ramasser jusqu’à la petite côte de Chatenay-en-France. Le vent souffle fort et je lutte pas mal pour maintenir une vitesse entre 25 et 27 km/h. En ligne de mire, j’ai un groupe de quelques cyclos que je rattraperais en haut de la côte.
Je finirais le parcours avec eux. Il y a mon premier collègue de la matinée (US Cergy), un cyclo d’Andrezy et 3 routiers du St Prix Cyclos, ma ville.

2015_09_06 Rando 5 Forets-65

On roule ensemble et ils essayent de me « recruter » pour intégrer le club… J’y avais pensé il y a quelques temps mais malheureusement, je ne peux pas sortir tous les dimanches matin. Parfois, ça fluctue: le samedi matin ou l’après-midi. Bref, je n’ai pas trop envie de m’investir dans un club si je ne peux y aller à chaque fois.
J’avoue en plus que j’adôôôôre rouler en liberté avec mon binôme quand bon nous semble. Et ça on ne me l’enlèvera pour rien au monde! Na!

2015_09_06 Rando 5 Forets-68

Arrivés sur Mareil et sur Villiers-le-Sec, nous entamons la partie des dalles de béton de la plaine de france. Puis direction Moisselles et Domont pour boucler la boucle… Sauf que nos gentils organisateurs nous ont pondu un raidard costaud pour le final et l’arrivée au gymnase.

Rassemblement dans le Gymnase, je vérifie si je n’ai pas gagné un lot avec mon numéro d’inscription. Ah non! Bon bien ce n’est pas grave, le lot de consolation ce sera le petit sandwich et le coca offert à l’arrivée.

Je termine la boucle en 26,1 km/h de moyenne correspondant à l’objectif fixé et très content d’avoir enfin pu rencontrer Gérard.

Tracé du parcours

Précédent

30/08/2015 – Col du Tourmalet par Luz Saint Sauveur / Hors catégorie

Suivant

Maintenir sa chaine lors du montage

10 Commentaires

  1. Ahah excellent cette rencontre avec Gérard !
    Ouf pour ta roue… moi les Aksium j’ai donné (deux paires, casse rayons en pagaille), je n’ai clairement pas eu la même expérience que toi dessus. Mais tant mieux pour toi !
    T’auras fait des beaux mois d’aout/sept dis ! Tu roules bcp en ce moment à en juger l’activité sur Team GS 🙂

    • FG

      Hello Baptiste. Oui franchement Gérard est un cyclo adorable. On a fait un brin de route ensemble et j’ai pris beaucoup de plaisir à faire sa connaissance 🙂 Pour les Aksium, je pense que, comme tu le dis, c’est une histoire d’expérience. Bien sûr, si je pouvais je les changerai car elles commencent à être un peu usées mais j’ai pas encore le budget LOL.
      Je n’ai pas encore regardé mes stats de juillet et août mais on a multiplié les sorties du soir en semaine et franchement, je ne suis pas déçu du résultat 😉

  2. Je tourne les jambes…mouais, mais bon pas sur les même développements 🙂
    26 de moyenne, et bien, tu n’as pas chômé dis donc.
    La Team reformée au retour de François va être redoutable 🙂

    • FG

      Mais si! 😉 Il faut rendre à Gérard ce qui appartient à Gérard 🙂 Tu tournes bien les jambes et le développement n’est pas très important puisque le principal c’est de se faire plaisir et de progresser.
      Pour la moyenne, j’ai été seul un long moment entre Mortefontaine et Chatenay-en-France. J’ai pris le vent pleine poire et j’ai eu dû mal à maintenir le rythme mais bon c’est ça aussi le vélo.
      On reprend les bonnes habitudes dès samedi avec un 105-110km à deux… et sûrement sous la pluie.

  3. Salut les Gros Rouleurs Du 95 !
    Ah je suis vraiment dégouté… Je serais bien venu tourner avec vous. Et aussi rencontrer notre Gégé national !
    Je vais scruter le calendrier pour voir la prochaine cyclo francilienne

    • FG

      Bah t’inquiètes pas, et puis on a une grosse cyclo en prévision le 18 octobre alors va falloir être chauuuuud 😉

  4. Belle moyenne … je suis jalouse … allez, je file m’acheter des jambes 😉

    • FG

      Hahaha merci Léna. Le pire c’est qu’on arrive à dépasser le 27km/h de moyenne… C’est la trentaine qui nous rappelle qu’on a plus 20 ans hahaha

  5. Didier

    Débutant de 45 ans je tenais à vois remercier pour avoir mis à dispo le tracé de cette rando, que j’ai eu le plaisir de faire avec mon binôme (moi aussi) ce dimanche 4 octobre (sous un soleil magnifique). Bon nous n’avions un peu adaptée (nous sommes eaubonnais), notre temps est assez lamentable (4h30 pour faire 102 bornes, Michael sur son Lapierre Xelius et moi sur mon Acycles de débutant).

    Merci encore !

    • FG

      Bonjour Didier. Merci pour votre commentaire. Cette randonnée est vraiment intéressante même si certains passages restent un plus rude que d’autres (montée de St Martin et montée de Chatenay). Ne vous inquiétez pas pour le temps car c’est un facteur peu important au début. Enfin, cela ne reste que mon avis.
      Vous pourrez retrouver sur le blog le tracé de certaines randonnées cyclotouristes du val d’Oise. Une petit recherche à « Tabernacienne » devrait vous en donner un de plus 😉
      Bonne route et à très bientôt sur notre blog.
      (Pour info, pour être informé de la mise en ligne de nouveaux articles, vous pouvez vous abonner dans la colonne de gauche à la catégorie « Abonnez-vous à Team GS ». 😉 )

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén