Tout savoir sur le braquet et le développement

Lorsque l’on pratique le cyclisme, il existe deux notions importantes mais relativement abstraites: le braquet et le développement.

Nous avons tous entendu un jour au gré de nos sorties, une telle discussion: « Aujourd’hui, j’ai tiré du gros… J’avais un développement de dingue! »

Penchons-nous alors sur ces deux notions mathématiques appliquées au cyclisme.

1 – Généralités:

Comme vous le savez, la transmission d’un vélo est composée de 3 parties :

  • Le pédalier et ses plateaux
  • La chaîne
  • Les pignons situés sur la roue arrière.

C’est donc l’action du cycliste sur le pédalier (et donc sur les plateaux) qui met en mouvement la chaîne et par conséquent les pignons. Résultat: le vélo avance…

Seulement dans certains cas, le fait de tourner les pédales nous semble plus dur. C’est le cas, par exemple, lorsque la route commence à monter ou lorsque nous subissons les assauts du vent de face. Dans ce cas, nous faisons tous à peu près la même chose, nous changeons notre pignon à l’arrière pour adapter notre développement à la situation dans laquelle nous nous trouvons.

En reprenant le cas de la route qui grimpe, nous passons un pignon avec plus de dents afin d’avoir un rythme plus fluide et un pédalage moins en force.

C’est à ce moment que les mots braquet et développement prennent tout leur sens.

2 – Le Braquet :

Un mot bien barbare pour une si petite chose…

Le braquet est le rapport entre le nombre de dents du plateau et le nombre de dents du pignon sur lequel se trouve la chaîne.

Mathématiquement, il se calcule de la façon suivante :

Capture d’écran 2015-11-27 à 22.45.01

De façon, plus concrète, il correspond au nombre de tour de roue que fait le vélo lorsque le cycliste fait un tour de pédale.

Exemple :

Je suis sur mon grand plateau qui fait 50 dents et sur mon plus petit pignon qui lui compte 12 dents. Mon braquet est donc le suivant :

Capture d’écran 2015-11-27 à 22.45.37

Ce qui signifie que lorsque que je fais un tour de pédale, mes roues font 4,17 tours.

Comparons maintenant avec la combinaison de 50 dents à l’avant et 23 dents à l’arrière :

Capture d’écran 2015-11-27 à 22.46.16

A ce moment, pour un tour de pédale, mes roues font 2,17 tours.

On dit donc que l’on met du « gros braquet » lorsque la chaîne est sur le grand plateau et sur un des petits pignons à l’arrière.

A contrario, notre braquet est petit lorsque la chaîne se situe sur le petit plateau et un grand pignon.

Une fois que cette notion est prise en compte, nous pouvons passer à la notion de développement.

3 – Le Développement :

Comme son nom ne l’indique pas, le développement est le produit du braquet par la circonférence de la roue.

Mathématiquement, celui-ci se calcule de la façon suivante :

Capture d’écran 2015-11-27 à 22.47.37

Bien évidemment, on parle de la circonférence de la roue motrice donc de la roue arrière mais il est très rare de voir des vélos avec des roues de tailles différentes, le standard étant des roues de 650 ou de 700.

Pour ne pas vous bassiner avec les circonférences et les calculs, il faudra retenir simplement quelques valeurs. Le net regorge de tableaux qui vous seront accessibles aisément.

Pour information, les roues les plus utilisées sont de taille 700x23C ce qui donne une circonférence de 2100mm (ou 2,1m)

Une fois que vous avez la circonférence de votre roue, il suffit donc de multiplier votre braquet par cette dernière afin de trouver le développement correspondant.

Reprenons nos deux exemples précédents :

Capture d’écran 2015-11-27 à 22.48.42

Pour une roue de 700x23c, nous obtenons donc les développements suivants :

Capture d’écran 2015-11-27 à 22.49.05

Donc, pour le premier, nous effectuons 8,75m en un tour de pédale tandis que dans le second cas, nous ne faisons que 4,56m.

Comme nous devons pédaler plus pour parcourir la même distance, nous avons alors la sensation de « mouliner ».

4 – Application pratique :

Maintenant que nous avons vu ce qu’étaient le braquet et le développement, en quoi peuvent-ils nous être utiles ?

En effet, c’est très sympa de savoir que quand je suis sur mon plateau de 50 dents et mon pignon de 12 dents, je parcours 8,75m mais à quoi cela peut-il me servir ?

Au niveau où nous nous trouvons, c’est-à-dire cyclotouristes et cyclosportifs éclairés, il est, à mon avis, peu important de connaître par cœur le développement de chacune de nos combinaisons plateau/pignon.

Tout simplement car nous roulons à « l’instinct », aux « sensations » et c’est déjà bien assez compliqué de gravir un col ou une belle pente sans avoir à se rajouter la distance que vous faites à chaque tour de pédale.

En revanche, tout cela est utile lorsque vous devrez changer de cassette.

Imaginez que vous décidiez de partir en vacances dans les Alpes ou les Pyrénées pour aller manger 1, 2 voir 3 cols mythiques d’affilés. Il serait bien imprudent de s’y rendre avec son vélo équipé comme d’habitude, surtout si vous résidez dans une zone de plaine.

Pour préparer au mieux votre sortie montagnarde, vous allez envisager de changer de cassette. Oui ! Mais pour prendre quel étagement ? (L’étagement correspondant alors au nombre de dents de chaque pignon).

Dans ce cas précis, il faut calculer tous les développements de votre cassette actuellement installée sur votre vélo et les comparer aux développements de tous les pignons de la cassette que vous souhaiteriez adapter sur votre vélo.
Ainsi vous allez pouvoir vous rendre de compte des différences et choisir en connaissance de cause la cassette qui vous permettra d’être le mieux possible pendant vos ascensions.

Attention toutefois car le nombre maximal de dents du grand pignon est déterminé par votre dérailleur arrière.

En effet, un dérailleur arrière standard est dit « à chape courte » et ne vous permettra de monter une cassette avec un pignon de 28 dents au maximum. Pour aller au-delà, il faudra changer votre dérailleur arrière et opter pour un dérailleur dit « à chape longue ».

Mais ceci est une autre histoire que nous pourront détailler dans un autre article.

5 – Conclusion :

Pour synthétiser tout cela, voilà ce qu’il faut retenir :

  • Le braquet correspond au nombre de tour que fait la roue pour un tour de pédale
  • Le développement correspond à la distance parcourue par le vélo pour un tour de pédale.

De plus, si un braquet ne peut correspondre qu’à un seul développement, un développement, lui peut correspondre à plusieurs braquets.

C’est le cas si vous possédez un plateau de 50 dents et un second de 34 dents et une cassette de 12-25. En effet, le développement en 50×25 (soit 4,20m pour une roue de 700x23C) est identique avec celui de votre 34×17 (4,20m également).

Nous vous proposons de télécharger un fichier excel que nous avons conçu (compatible avec les versions 2007-2013) qui calculera vos développements. N’hésitez pas à jeter un oeil sur le premier onglet « Notice ». Bonne lecture…

DOCUMENT A TELECHARGER

 

Précédent

01 et 11/11/2015 – Deux sorties pour le prix d’une

Suivant

Wishlist de Noël…

14 Commentaires

  1. Bravo !!
    Un article de référence que je vais me mettre de côté, je vais enfin pouvoir faire mes calculs grâce à ce fichier excel !!
    Un grand merci !!

    • FG

      Coucou Léna. Merci pour ton commentaire 🙂 J’espère que ce n’est pas trop dur à comprendre car je t’avoue que j’avais un peu peur que ce ne soit pas clair… 😉

  2. Super clair ! Merci d’avoir éclairé ma lanterne !

    • FG

      Hello Baptiste. Désolé pour le retard mais j’avoue que j’ai eu une grosse coupure vélo ces dernières semaines. Pas trop le moral! Mais c’est revenu.
      Merci pour ton commentaire qui me rassure car j’avais peur de faire de me lancer dans un article un peu compliqué mais apparemment, c’est assez compréhensible 😉 Bonne route 🙂

  3. Bon j’ai lu… je crois que j’ai compris… il va falloir compter… finalement le vélo c’est mathématiques… dire que je ne pédale que le nez au vent en regardant le paysage… sans réfléchir et en changeant mes vitesses quand c’est trop dur… j’applique les conseils de mon coach vélo en tri : ne pas croiser… toutefois en triathlon on calcule vraiment tout le temps ? Cela doit être épuisant…

    • FG

      En triathlon, je ne sais pas du tout car souvent (mis à part quelques exceptions) les parcours sont légèrement vallonnés donc les changements de vitesses sont (peut-être) moins réguliers et d’où l’utilisation d’un vélo typé contre-la-montre.
      Je souhaitais dans cet article lever le voile sur la notion de « développement » et de « braquet », termes souvent entendus dans les clubs et durant les sorties. Forcément, il fallait que je donne des exemples pour illustrer la chose. 🙂
      Pour faire simple, dans ton cas, je pense qu’il faut faire un calcul simple des développements de ta combinaison « plateaux-cassettes » (tu peux utiliser le fichier excel en téléchargement à la fin de l’article pour le faire). Ainsi tu pourras te rendre compte qu’il y en a qui se chevauche (exemple: grand plateau/grand pignon et petit plateaux/petit pignon) ce qui te permettra d’éviter te croiser ta chaîne mais en connaissance de cause. 🙂
      Ensuite, avec l’entrainement (home-trainer ou sortie tranquille) tu peux arriver à mémoriser sur quel(s) rapport(s) tu es la plus à l’aise en fonction d’un certain type de terrain. Cela te permettra de savoir quand changer de vitesse sans parler de « difficulté ».
      Bon j’arrête là mon roman, car sinon je pourrais y passer des heures LOL 😀 J’espère ne pas t’avoir trop embrouillée.

  4. Vahussi

    Bonjour
    Merci pour cet article clair et bien rédigé.
    Comment savoir quelle type de chape j’ai sur mon vélo ?
    En clair comment reconnaitre une chape longue d’une courte ou moyenne ?
    Merci 🙂
    Raoul

    • FG

      Bonjour Raoul.

      Merci pour votre commentaire. Pour ce faire, il faudrait déjà que vous nous donniez la marque et le modèle du dérailleur.

      En général chez shimano, si le vélo est assez récent, la nomenclature du modèle précise SS ou GS (short cage ou long cage). Ex: RD6800-GS pour un dérailleur Shimano Ultegra 6800 Grande Chape.

      Si vous le souhaitez vous pouvez nous envoyer les caractéristiques de votre vélo. Sinon nous essaierons de vous donner des astuces pour le différencier.

      Sportivement et à bientôt.

      • Vahussi

        Merci de votre réponse.

        Mon vélo tout neuf 🙂 est le Triban 540. Le dérailleur Shimano 105 avec une cassette 12/28. Comme par chez moi ça grimpe pas mal je voulais savoir si je peux monter une cassette avec un pignon plus grand que le 28. Et je crois que la longueur de la shape a son importance ?
        Cordialement

        Raoul

        • FG

          Alors suivant ce que je lis, il semblerait que votre dérailleur arrière soir en chape courte.
          En effet, le maximum de dents pour une chape courte est de 28 dents.
          D’après mes souvenirs, l’investissement pour changer le dérailleur est modique.
          Vous avez deux solutions: acheter neuf sur internet ( une quarantaine d’euros je pense) ou d’occasion.
          Cela vaut le coup d’avoir la possibilité de monter les deux 😉

          En espérant vous avoir aidé,

          Sportivement

          • Vahussi

            Merci pour ces conseils.
            Et je mets votre site dans mes favoris 🙂

            Cordialement
            Raoul

          • FG

            Veuillez m’excuser pour le retard…
            Je vous remercie également pour vos commentaires et vos compliments. N’hésitez pas, si vous le souhaitez, à vous inscrire afin d’être prévenu lors de la publication d’un nouvel article. 🙂

            A très bientôt,
            Sportivement.

    • Bonjour Raoul,
      Merci pour votre commentaire.
      Pour compléter votre discussion avec FG, j’ajoute que la chape courte d’un dérailleur Shimano Ultégra ou Shimano 105 mesure 5,5 cm et la chape longue mesure 8,5 cm. Cette mesure correspond à la différence entre l’entraxe du galet supérieur du dérailleur et du galet inférieur.
      Pour info, le changement de dérailleur est très facile à faire. Je l’ai fait l’été dernier avant le Toumalet et le pignon de 30 n’a pas été de trop!
      Comme l’a dit FG, la denture maximum d’un pignon pour une chape courte est de 28 dents. La chape longue elle accepte un pignon de 30 dents. IL existe par ailleurs des chapes encore plus longues pour VTT pouvant accepter des pignons de 32 voir 36 dents !!
      Pour être tout à fait complet, n’oubliez pas de modifier la longueur de votre chaîne si vous changer votre cassette pour un plus grande.
      N’hésitez pas si vous rencontrez des problèmes au montage.
      Bon courage.

      • Vahussi

        super 🙂
        Merci à tous les deux pour ces réponses.
        Espacement de 5,5 cm, j’ai donc bien une chape courte.
        Amicalement

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén