20/08/2015 – Training du soir

52,8 km – 2:11:17 – 24,2 km/h moyenne –  665m D+
(Vidéo en fin d’article)

Training du Soir_3Avant que l’automne n’arrive sans crier gare, on reprend les bonnes habitudes d’avant les congés et on va rouler le soir en semaine.

Cela fait quelques temps que François le fait, il en a tiré beaucoup de profit: résistance, force musculaire,… Donc il faut continuer sur la lancée jusqu’à ce que la luminosité ne puisse plus le permettre.

Rendez-vous donné chez François et aujourd’hui nous roulerons en compagnie de notre pote, Jo. C’est mon binôme qui est aux manettes et un peu en freestyle car le téléchargement vers son garmin a planté…

On part d’Eaubonne direction le Château de la Chasse et sa montée. Tout le monde tourne les jambes tranquillement sur le plat car le parcours nous réserve quelques surprises apparemment, surtout sur la fin.

Nous voilà donc sur la D909 pour aller sur Bouffémont, notre prochain point de bifurcation. La montée se monte a bloc, enfin pour ma part. J’ai envie de travailler en force aujourd’hui et quand on dit en force, ce n’est pas forcément grimper à des vitesses vertigineuses. Cela peut-être aussi de mettre moins de dents à l’arrière pour tirer du plus gros et augmenter la difficulté. C’est ce que je fais donc et nous arrivons vite en haut avec François et notre compagnon du jour. Arrivé au croisement de la D909 et de la D44, nous nous arrêtons au feu rouge puis nous nous faisons embrouiller par un automobiliste mal embouché qui roulait trop vite… Et de un! Et ce ne sera pas le seul, ce soir!

Training du Soir_5

Bouffémont est une sympathique bourgade de notre cher département qui compte quelques jolies côtes pour les amateurs et celle que nous prenons n’est pas forcément longue mais explosive. Toujours en force, nous arrivons au sommet avec François et relâchons la pression pour attendre Jo qui nous rejoint un peu plus loin. La D44 jusqu’à Chauvry est un enchaînement de montées/descente idéal pour le fractionné. Mais ce ne sera pas pour ce soir.

Arrivé à Chauvry, nous prendrons à gauche, toujours sur la D44, pour aller récupérer, un ou deux kilomètre plus loin, Villiers-Adam et la D1 qui nous descend sur Mériel.

Le moral est bon, les jambes aussi mais pour ma part, c’est le souffle qui n’est pas forcément au top… Peut-être est-ce dû aux menus excès consentis lors des vacances!

Training du Soir_7

Happy???

Mériel puis Butry-sur-Oise voient nos roues emprunter leur goudron. C’est à Butry qu’un autre automobiliste nous double, alors que je suis en tête du trio, dans un virage, me fait une queue de poisson puis met un coup de frein juste devant moi. Je lui fait signe que c’est extrêmement sympathique de sa part de nous faire un tel geste et hop, c’est parti pour l’embrouille N°2 de la soirée. Le gars nous dit que lui aussi il est cycliste, qu’il roule bien mieux que nous et qu’à vélo, pour rouler en sécurité et ne pas gêner les autres usagers, il faut rouler plus à « gauche »… C’est à ce moment que Jo et moi comprenons qu’il doit prendre son vélo tout les 36 du mois… Enfin!

François souhaite à ce moment nous faire une belle surprise en quittant la D161 pour prendre à droite sur la Rue de Parmain.

Ah la Rue de Parmain! Une montée que nous n’avions encore jamais prise. Enfin dans le sens de la montée! Ca grimpe dès le départ, la chaîne trouve sa place sur le 34×27 et elle n’y bougera pas jusqu’en haut car les pourcentages avoisinent les 10% à certains endroits. L’endroit le plus compliqué étant après le premier gros virage à gauche où il faudra relancer… sur un dos d’âne judicieusement placé.
Merci binôme pour cette belle découverte, comme quoi, on a beau rouler souvent sur les mêmes routes, on arrive encore à découvrir des chemins inconnus.

Descente sur Parmain pour récupérer L’Isle-Adam, sauf que le passage à niveau de la voie ferrée est condamné. Il faut donc que notre trinôme du jour commence la saison de cyclocross plus tôt que prévu en empruntant les passages souterrains…

Training du Soir_15

Artistique…

Une fois cet interlude terminé, nous reprenons notre chemin pour aller prendre la D922. Je ferais, à cette occasion, découvrir un nouveau passage dans des petites rues à François.

Sur la D922, j’avais envie de travailler un peu les relais. Nous nous mettons alors en chasse-patates et engrenons les plus petits pignons pour nous faire un peu plaisir avant une autre surprise que François nous réserve…

Les relais passent bien, ça enchaîne correctement et les jambes tournent correctement.

A peine le temps de se redresser sur le vélo que nous prenons à gauche, au pied du Monument aux Morts, sur le « Chemin derrière l’Eglise ».

François et moi entamons la grimpette, courte mais elle aussi intense (8-9%) en danseuse et cela jusqu’en haut! Il nous travailler cela aussi si nous voulons être un peu plus performants en montée.

Training du Soir_18

Jo arrive juste derrière nous, le temps de boire un coup (car il fait chaud) et de manger un morceau avant de repartir sur la D9 vers l’Abbaye du Val. Nous passons donc devant, prenons en forêt (où il fait plus frais, cette fois!) en direction de Chauvry.

Training du Soir_19

Nous amorçons la montée vers la fameuse « Cuvetta dela Muerte » par la montée de Chauvry et ses 8-9% (aussi!). Nous montons au train avec François à un rythme relativement appuyé et c’est assez rapidement que nous arrivons au sommet.
A ce moment, Jo a un peu décroché et nous décidons d’un commun accord de l’attendre en haut de la Cuvette de la Mort pour ne pas nous casser le rythme. C’est chose fait quand nous nous arrêtons sur un parking forestier pour l’attendre.

Jo ne se fera pas attendre très longtemps et nous repartons direction Saint-Leu-La-Forêt et sa descente en très mauvaise état. Nous faisons très attention car la route est recouverte de nids de poule sûrement dû à l’eau qui ruisselle l’hiver et qui gèle, faisant sauter des plaques de goudron.

Nous pensons rattraper ainsi la Rue de Paris mais que nenni, mon binôme nous a préparé une nouvelle et dernière surprise. La montée de la Rue de l’Explorateur Delaporte et ses 11%. A ce moment là, quasiment en haut, François me lâche de quelques dizaines de mètres. C’est à ça qu’on voit que son entraînement hebdomadaire le soir paye. Félicitation mon Ami, si on continue comme ça, on va le cueillir haut la main notre objectif 2016…

Puis nous redescendons tranquillement sur Saint-Prix où François et  Jo me laissent.

Bonne vacances binôme et profite bien des grands cols des Pyrénées. Et souviens-toi de notre discussion de cette semaine: pas trop de sorties avant ton ascension…

Tracé du parcours

Précédent

11/08/2015 – Le Col des Aravis et le Col de la Colombière

Suivant

[EDGE 810] Bug de la version 3.60

  1. De plus en plus pro les montages vidéo la Team… et les cyclos aussi, ça à l’air d’envoyer sérieux là. Bonnes vacances au François qui part et bons entrainements du soir à celui qui reste 🙂

    • FG

      Hello Gérard… Oui en fait, pour le montage, comme on a bien rigolé ce soir-là, j’ai voulu faire un truc un peu humoristique 🙂 hahahaha
      On roule toujours à la même moyenne mais on travaille différemment dans les montées ou sur le plat pour être le plus efficace possible dès cet hiver 🙂
      Je te dis peut-être à Dimanche alors car je pense m’engager sur la Jacques Daguerre au départ de Méry 😉

  2. ahahah énorme le montage video, je me suis régalé 🙂
    Ben dis, ça pédale sec par chez vous… y’a de grands chantiers en vue, ça se sent… et de progrès nets, c’est clair aussi !

    • FG

      Merci Baptiste. Et bien je suis heureux que tu te sois régalé car, quand j’ai monté la vidéo, je me suis marré aussi et en espérant que ça ne fasse pas trop kitch et que ça plaise 😀
      Oui il y a des grands chantiers, on va en parler sur le blog en début de saison.
      Bonne route à Toi cette semaine.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén