77,23km – 3:04:50 – 25,1 km/h de moyenne – D+ 694m

Frais mais avec du soleil...

Frais mais avec du soleil…

Après avoir passé 15 jours (ou plutôt 15 loooongs jours!!) sans vélo, nous avions décidé avec François d’aller rouler ce dimanche 23 mars sur le parcours du Toboggan Meudonnais (non, ce n’est pas une position du Kama-Sûtra, je vous rassure mais juste une cyclo qui se court à Meudon…). Seulement la météo aura eu raison de notre intrépidité.

 

Nous devons avouer que la vue de la possibilité de grêle l’après-midi nous a un tantinet refroidi et d’un commun accord nous avons donc pris la décision d’avorter cette sortie.

Seulement, moi?  sans vélo pendant 3 semaines? Mais vous êtes dingues, je vais claquer une durite moi… J’ai donc prévenu François, que puisque la météo serait plus clémente le matin, je sortirai aux alentours de 8h pour faire un parcours santé de 70km, juste pour la forme, vraiment.

Me voici donc samedi devant Openrunner pour trouver un parcours

Les grandes étendues de Villiers-Adam.

Les grandes étendues de Villiers-Adam.

que je ne connais pas à insérer dans mon GPS et me laisser guider…

Je suis à 8h00 sur mon fidèle destrier en route pour boucler 70 bornes avec un tout petit D+ car il ne faut pas abuser des bonnes choses.

Départ traditionnel par la Rue de Paris à Saint-Leu-La-Forêt puis Taverny en direction de Méry-sur-Oise. Seulement, après Bessancourt, je quitte l’Avenue de la République (rond-point en haricot) pour entrer dans Frépillon. Je longe la N184 en attaquant une petite montée sympathique comme tout que je connais bien mais que le GPS me fera quitter rapidement par une route que je ne connais pas encore.

La route se poursuit par Villiers-Adam puis par la D9 qui par droit dans la fôret de L’Isle-Adam par une montée très régulière et sans difficulté. Ca roule bien, il fait beau, pas chaud mais rien de grave et les jambes répondent correctement aux sollicitations.

La partie suivante me fait un peu peur car le GPS me demande d’emprunter une piste cyclable en pleine forêt qui longe l’A16. Souvent, à cette époque de l’année, les pistes cyclables forestières sont jonchées de feuilles et cailloux… j’ai franchement peur pour mes nouveaux pneus puisqu’en effet, cette sortie me permettra de tester les Michelin Lithion 2 Tringles Souples.
Mes appréhensions se dissipent car la piste est propre sans trop de feuilles, sympathique au final…

Je rejoins la D64 qui vient de Nerville-la-Forêt et qui file sur l’Isle-Adam, descente où il faut faire attention car on est en pleine forêt et la route est un poil humide. Je ne voudrais pas me retrouver encastrer dans un arbre, je roule donc avec prudence.

La descente vers l’Isle-Adam se fait à bonne allure mais également en sécurité car c’est une route passante avec de nombreuses voitures.

Au milieu de la descente je quitterai la D64 sur la droite pour

Descente sur L'Isle-Adam, y'a du trafic...

Descente sur L’Isle-Adam, y’a du trafic…

récupérer la D922 (bien connue des cyclo val d’oisiens) qui part vers Mours que j’atteindrais après être passé au dessus de l’A16. Le soleil est toujours là mais le vent commence à se lever un peu ce qui me fait donc augurer que Météo France ne s’est pas trop planté et que le ciel va se noircir un peu.

Je passerai dans Mours puis je récupèrerai la route qui se dirige vers Beaumont-sur-Oise et qui passe par la petite gare de Nointel-Mours. A ce moment, ne connaissant pas le tracé (je rappelle que je l’ai pris directement sur Openrunner et que je ne l’ai pas trop regardé), je ne me doute pas de ce qu’il m’attend dans quelques kilomètres…

En effet, dans Beaumont, je vais attraper la D85…et cette D85, et bien, elle prend simplement la grosse montée de Saint-Martin-du-Tertre. Grosse montée qui commence à 7% et qui prend du 10-11% sur un ou deux kilomètres pour ensuite s’adoucir un peu mais elle grimpe continuellement jusqu’à Saint-Martin. J’avoue que je ne l’avais pas prévue mais bon une fois qu’on y est… Bah faut y aller, quoi…

Arrivé après après Saint-Martin, je prends la D909 qui descend la côte de Viarmes, qui a été refaite en partie. C’est que du bonheur.

Encore une fois, dans Viarmes, le GPS me fait prendre des routes que je ne prends jamais. C’est vraiment le côté sympa qui fait que je suis très content de l’achat du Garmin. Bref, Viarmes, Seugy, Luzarches, Le Plessis-Bellefontaine. Je croise pas mal de cyclo notamment des triathlètes, et je passe devant les golfs de Montgriffon et Plessis-Bellefontaine. Ca me donne tout d’un coup envie de m’y remettre, au golf.

La suite est assez connue aussi puisque ce sont les routes que j’empruntais lorsque j’habitais à Arnouville.

Je passe ensuite les villages de Mareil-en-France puis Le Mesnil Aubry mais à ce moment, le tracé du gars sur Openrunner s’est emballé un peu et il me fait passer par Villiers-le-Bel, Sarcelles Village, etc… bref que des endroits cools…

Vers Saint-Brice-sous-Forêt, on attaque une belle côte qui dure un kilomètre environ mais qui fait mal aux jambes surtout que le vent s’est bien levé et j’avoue sincèrement que je ramasse ma galette. J’ai les jambes en feu et pour couronner le tout mes pieds sont à nouveau engourdis… Je ne sais pas quoi faire pour ce problème et ça me prend la tête.

Le reste du retour sur Saint-Prix se fera par de la ville

Happy? Yes... Of Course

Happy? Yes… Of Course

principalement, ce qui n’est vraiment pas top, je vous l’accorde.

Au final je boucle ce parcours à travers le Vexin de 77,23 km en 3:04:50 pour une moyenne de 25,1km/h et un D+ de 694m, je suis assez content mais je m’aperçoit que je ne suis pas fait pour rouler seul, je préfère être plusieurs…