98,04km – 3 :42 :20 – 26,5km/h de moyenne D+ 653m

Une bien belle journéePour cette sortie, la Team GS est partie de Gouvieux. Cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas fait et nous sommes plutôt content d’avoir été tourner dans l’Oise.

La météo avait annoncé un bon 11°C le matin avec beaucoup de soleil et pour une fois, elle ne s’était pas trompée puisque c’est avec un ciel sans aucun nuage que nous partons.

Départ effectif vers 10h30, j’ai personnellement choisi de mettre le corsaire avec un maillot et une sous-couche longue tandis que François a opté pour le caleçon long et la veste (avec juste une sous-couche dessous).

Le départ est situé au centre de Gouvieux sur la place du Marché pour prendre la D162 en direction de Lamorlaye, cité équestre par excellence grâce à sa proximité avec Chantilly. Nous emprunterons une toute petite portion de D1016 pour bifurquer sur notre gauche, au rond-point situé à la sortie de Lamorlaye.

Le soleil est au rendez-vous, il commence même à faire chaud, mais nous restons prudent car nous devons traverser la forêt d’Ermenonville et il se pourrait que les températures retombent à ce moment.

La D118 nous mène à Coye-le-Forêt, ça roule a bonne allure et nous DCIM100GOPROattaquons, après seulement quelques kilomètres, la première difficulté du jour : la côte de Coye qui va à la gare SNCF. Pourcentage entre 5 et 7% mais ça monte régulièrement alors même si nous sommes froids, ça ne passe pas trop mal.

Nous filons toujours sur la D118 en direction d’Orry-la-Ville puis de La Chapelle en Serval où nous quitterons provisoirement la D118 pour la D1017 sur une centaine de mètres seulement pour reprendre cette même D118 à droite.
On commence à rentrer dans les portions plus « nature » avec beaucoup moins de voitures.
Plailly puis Mortefontaine par la D922 mais, arrivé à Montaby, nous continuerons tout droit sur la D126.

La D126 a la particularité de traverser la Forêt d’Ermenonville, la vue est magnifique : des pins, des pins, des pins… Nous commençons à ressentir la chaleur, il fait environ 18-19°C dans la forêt. Il me semble en le regardant que François commence à avoir un peu chaud…

Cette route est une alternance de montées et de descentes. Les descentes, très roulantes, permettent de se reposer et de reprendre du jus tandis que les montées se passent tranquillement (5-7% de moyenne) mais usent quand même un petit peu… Ne nous voilons pas la face.

A ce moment, la moyenne est bien supérieure à 27km/h et nous sommes relativement satisfait car de mémoire, elle frôle les 28km/h.

Après une très grande descente, nous arrivons à Fontaine-Chaalis (nous, quand nous sommes passés, nous avons cru lire : « Fontaine-Chablis »… A ce moment, nous devions avoir soif…).
Attention au gros secteur pavé à l’entrée du Village qui vous stoppe net. Mauvaise jointure des pavés donc risques de chutes. Mais cela vous permettra de regarder alentours, car il y a une magnifique petite rivière qui serpente.

Nous irons sur Borest, en espérant qu’il nous en reste (des beaux restes… OK je sors au prochain jeu de mot !!) par la D134 puis nous traverserons Barbery. Un détail important : avant Barbery, il faut couper la  D1324 qui est un axe majeur et où les voitures roulent très vite.

Bray puis la D582 à droite pour rejoindre Rully et la D100 qui nous fera passer devant le magnifique golf de Raray.

Pour le moment, tout va bien. La moyenne frôle toujours les 28 km/h.

Après Villeneuve-sur-Verberie, nous prendrons à gauche sur le DCIM100GOPROChemin Pontois et là, crac, c’est presque le drame : François déraille dans une montée. Coupés dans notre élan, nous ne reverrons plus jamais notre vitesse moyenne extraordinaire de plus de 27km/h.

En plus, le vent commence à s’en mêler… On le prend pleine face en tournant à gauche pour prendre la D123 et Pontpoint.

A partir de là, c’est la dégringolade : les jambes ne suivent plus, on a dû mal à trouver un second souffle. Ca mouline mais nous n’arrivons plus à trouver le bon rythme.

A Pont-Sainte-Maxence, la D29 nous fait passer par Monceaux, DCIM100GOPROCinqeux et Liancourt. Cette route est une alternance de côte/descente qui continue de nous user les jambes. La vitesse moyenne baisse mais reste honorable. Le vent souffle par rafale, c’est un peu abrutissant…

D137. Cauffry, Ars. Puis D110 avec Rousseloy, Flandre et Martincourt. On est en train de se demander quand on arrive… mais il reste encore quelques kilomètres alors on s’accroche.

On sait qu’après le village de Cire-Les-Mello, on aura une portion avec une petite montée mais qu’ensuite sur la D44, ce n’est que du faux-plat descendant et donc qu’on va pouvoir avaler les kilomètres plus facilement.

Nous traversons l’Oise à Précy-sur-Oise pour récupérer la D17 sur laquelle nous restons un poil scotchés car le revêtement est pourri et parce que c’est un vieux faux-plat montant.

La D17e qui nous ramène sur Gouvieux sera le lieu de la charge de la Brigade Légère. En effet, pour ne pas faire baisser plus la moyenne, nous envoyons tout le reste de puissance que nous avons dans les jambes. Ca roule entre 30 et 32km/h.

Nous arrivons après 98,04km à Gouvieux en ayant boucler le tour en 3 :42 :20 soit 26,5km/h de moyenne.

On aura perdu presque 1,5km/h de moyenne sur les 50 derniers kilomètres face au vent.

Fatigué, plus de jus dans les guiboles mais content tout de même car on a eu beaucoup de soleil et une belle température ce qui nous rappelle un peu plus  que l’été est en route.

Tracé et Profil du parcours: